Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Commico du Mistral

  • Les Ombres du passé

    IMG_2605.JPG

    Dans Les Ombres du passé diffusé la semaine dernière sur fR2 de nombreux figus du commico étaient présents.

    IMG_2627.PNG

    IMG_2635.PNG

  • Stéphane Henon "Jusqu'à ce que la mort nous unisse"

     

     

    CVT_Jusqua-ce-que-la-mort-nous-unisse_3240.jpeg

    IMG_2660.JPG

    Le téléfilm  "Jusqu'à ce que la mort nous unisse",  réalisé par Delphine Lemoine, sera diffusé le mardi 27 novembre 2018 sur FR3 à 21h

    Synopsis : Le petit village de Colmars-les-Alpes est en plein émoi après la découverte du corps sans vie d’un garde moniteur du parc du Mercantour. Contre l’avis de tous, le guide de haute montagne, Vincent Lapaz va convaincre l’adjudante Servane Breintenbach, fraichement arrivée, que son ami d’enfance a été assassiné. Tous deux vont mener à bout cette enquête qui va faire trembler les piliers de la communauté.

  • Les looks de JP

    IMG_2115.JPG

    Nous avons la chevelue, le crâne d'oeuf, l'oursin, la moumoute et enfin la pauvre chaussette

    Votre préférée ? 

  • Secrets, Prime PBLV

    Sans jjjtre 1.jpg

    Le prochain prime intitulé "Secrets" et réalisé par Philippe Dajoux sera diffusé début 2019

    Synopsis : 

    Boher se croit hors danger mais Mathias (Edouard Collin) a dévoilé son secret au Cortez du coup il devient une cible. Ariane et Samia vont-elles réussir à mettre leurs querelles de côté pour sauver ensemble Jean Paul ?

    Qui est la femme que Riva a embrassé ? Beaucoup de questions pour Baptiste, Thérèse et Thomas. Les parents de Gabriel Riva débarquent à Marseille : Michelle Riva jouée par Nicole Dogue et Jean Riva (joué par Jean Christophe Bouvet).

    Le tournage du prime se poursuit jusqu’au 27 novembre à Marseille et Lourmarin.

  • Stéphane henon au festival du film de Colmar 2018

    Stéphane sera ce soir à 20h au festival du film de Colmar pour une projection spéciale de 2 inédits de la série pblv suivi d'une rencontre avec le public.

    https://festival-film.colmar.fr/plus-belle-vie

    IMG_1950.JPG

    stephane-henon-pblv.jpg

  • Stéphane Henon au festival de Beaurepaire 2018

    téléchargement.jpg

    Notre talentueux Stéphane Henon sera présent ce soir au festival de Beaurepaire.

    plus d'infos : http://www.ville-beaurepaire.fr/crbst_35.html

    Sans titremm 1.jpg

  • Stéphane Henon se confie sur JP Boher

    ob_2a2d7c_capture.PNG

    ob_7b091e_capture-2.PNG

     

    Vous faites partie un peu des « anciens » de la série « Plus Belle la vie ». Ce programme entre dans sa quinzième année, d’après vous qu’est-ce qui justifie cette fidélité du public ?

    S’il y avait une recette, tout le monde l’aurait ! Je ne sais pas… je crois que les gens peuvent s’identifier facilement aux personnages, ils sont tellement nombreux ! Je crois aussi que traiter des faits de société n’est pas indifférent. Ça permet d’aborder des sujets en famille que l’on n’aborde pas nécessairement aussi facilement avec des enfants, comme par exemple l’homosexualité. Ajoutons que les personnages sont attachants et humbles.

    Avec ces années d’expérience de tournage, est-ce uniquement de l’amusement pour vous ou un vrai travail de préparation est-il toujours nécessaire ?

    Je suis un comédien spontané, je suis plutôt animal. Comme nous sommes obligés d’aller très vite, que nous n’avons pas le temps de digérer le texte, il faut être efficace tout de suite, sur le moment. Ça me va, je suis un comédien instinctif. Je n’oublie pas qu’on est là pour jouer, pour s’amuser ! Il ne faut jamais oublier cela. Je crois que, pour un jeune comédien, c’est génial de venir dans ce genre de série parce qu’on fait nos armes. Il faut être opérationnel très vite, on est tout le temps dans l’urgence. J’aime ce rythme. Je suis très heureux. Lorsque je vais sur d’autres tournages j’apprends mon texte, je le travaille, c’est complètement différent.

    Ces derniers mois ont été l’occasion de profonds changements dans la vie de votre personnage. Comment les avez-vous vécus ?

    Ce qui est bien, c’est d’aller vers ce qu’on ne connait pas. Le personnage de Boher a fait le buzz grâce à son humour, son autodérision, tout ce qu’on a pu amener avec les auteurs, son côté un peu bof … et là nous sommes allés chercher des choses plus profondes. Pour un comédien, c’est formidable. D’ailleurs, à mes yeux, il est plus difficile d’être dans la comédie, de parvenir avec le rythme à faire rire dans le peu de temps qui nous est imparti, que dans l’intériorité et les larmes. Tout simplement parce que nous avons tous des blessures qui peuvent nous inspirer. Pour autant, cette évolution du personnage vers l’intériorité a beaucoup marqué les esprits et j’ai eu énormément de retours, notamment sur le passage de la rupture amoureuse.

    En terme de jeu, avez-vous dû aller chercher d’autres choses que celles que vous aviez l’habitude de convoquer ?

    Je me suis laissé aller à la situation et celle-ci était très porteuse, ne serait-ce que parce que cela faisait des années que je jouais avec ma partenaire et que je pouvais aisément me projeter vers son absence pour interpréter les sentiments liés à la rupture. Naturellement, il y a des émotions qui viennent, il faut ensuite les développer au maximum. Comme je fais ce métier depuis 30 ans, je commence à me connaître et à savoir où aller chercher des choses.

    Pendant ces années de tournage, votre personnage a vécu de nombreuses choses, abordé de nombreux thèmes. Pour la suite, y a-t-il des sujets que vous aimeriez voir développer par Jean-Paul Boher ?

    Je fais totalement confiance aux auteurs. Je suis un personnage qui a été très gâté par le passé. Je suis très confiant pour la suite. Mais, globalement, j’ai toujours envie de trouver de nouvelles choses, comme par exemple le ridicule… parce que, dans la vie, on se ridiculise aussi, avant tout nous sommes des hommes. C’est l’homme qui fait le métier et non pas l’inverse.

    Quels sont les prochains sujets qui vont concerner votre personnage ?

    Je l’ignore. Je reprends depuis octobre. Il va continuer ce triangle amoureux. Nous ne savons pas où cela va mener. Est-ce qu’il va être amené à choisir ? Sont-ce elles qui vont choisir ? J’avoue que j’aime découvrir, ne pas savoir. Je ne vais pas voir les auteurs pour qu’ils me révèlent ce qui va se passer. J’aime être surpris. Tant que je suis heureux ! 

    source : http://le-medias-blog-de-julian.over-blog.com/2018/10/plus-belle-la-vie-stephane-henon-se-confie-sur-son-personnage-de-jean-paul-boher.html

     

  • Plus belle la vie : Le plus cool ? Le mieux habillé ? Le plus drôle ? Fabienne Carat et Stéphane Henon nous répondent